AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

the cage is full | hunter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Rachel Grunwald
versace on the floor
avatar

- Messages : 735
- Pseudo : passenger
- Id card : sophia bush, @you.first
- Civil status : Fiancée
- Job|Studies + $ : Rédactrice en chef du magazine Lightway.
- To do list : Faire l'amour, boucler le prochain numéro, acheter des nouvelles chaussures, embrasser mon fils, boire un verre, trouver une date pour mon mariage et l'annoncer.

(SLUMBER PARTY)
- Age: 31 ans
- Relationships:
- Rp availability: Open

MessageSujet: the cage is full | hunter. Mar 6 Déc - 0:09


(the cage is full)
rachel / hunter

Vous êtes en état d'arrestation, vous pouvez garder le silence … on dirait une scène de crime. En réalité il ne s'agit que d'un crêpage de chignons qui a mal tourné. Cette soirée s'annonçait bon, futile, libre et arrosée. Quand une bande de copines de Lightway décide d'aller boire un verre. Ce soir Rachel avait accepté de se joindre à ses meilleures amies, et des mannequins. Elle avait prévenu Hunter, ainsi lui avait sa soirée aussi. Elle lui a demandé de garder Max, mais si c'est pas le cas, un membre Grunwald pourra assurer. Il a évidemment accepté, il a confiance en sa fiancée. Cette simple pensée dans son esprit était un frisson, un petit sourire. Elle était tellement heureuse, tellement fière. Elle avait envie de profiter de ce moment pour le dire à ses meilleures amies. Elle n'a pu le dire à personne encore. Au bureau elle attend. Elle redoute la réaction d'Howard. Même si elle l'enverra balader si il est pas content, comme elle a toujours fait. Comme elle a fait avec son père. Son amour pour Osborn lui a parfois attiré des ennuis, mais quel bonheur. Si elle pouvait tout recommencer, elle referait les choses de la même façon. Pour finir avec cette plénitude, cette joie qu'elle ressent aujourd'hui. Enfin à ce moment précis ce n'est pas de la joie, mais une grand colère, hystérique. Un des flics lui mettait les menottes, et l'autre l'accompagnait jusqu'à la voiture qui allait l'escorter jusqu'au commissariat de Midtown à Manhattan. Alors que les Mojitos s'accumulaient une des mannequins parlait des mecs de Lightway. Entre les PDG, son frère, Ethan, ils sont quasiment tous passés. Chacun a eu droit à son petit commentaire sur son physique, si ils le tentaient. Jusqu'ici Rachel trouvait la conversation futile drôle, et elle n'y prenait pas part, elle savait qu'elle avait le plus sexy de tous. Elle en profita pour aller faire un tour au petit coin et quand elle revint, elle entendit cette brindille blonde évoqua le chef de sécu. Il me plait bien, il est sexy, j'aimerais bien me le faire. Le sang de la Grunwald ne fit qu'un tour et lui tira violemment les cheveux. S'est alors enchaîné une bagarre de filles, ongles, morsures, mauvais coups. Le propriétaire du bar, n'a pas mis longtemps à appeler les flics et eux à débarquer. Vous ne savez pas qui je suis ! Dit-elle. Elle n'aime pas faire ça, mais là elle avait le droit de tenter le coup. Elle se retrouva alors dans une cellule déprimante avec quelques filles de joies, et des hommes balaises qui la reluquaient aussi. Elle flippait. Quand on lui a demandé qui appeler elle a naturellement évoqué Hunter. Elle craignait sa réaction mais elle avait hâte qu'il vienne la sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter Osborn
avatar

- Messages : 111
- Pseudo : Squirella
- Id card : Jensen Ackles (©tearsflight)
- Civil status : Fiancé
- Job|Studies + $ : Chef de la sécurité du Magazine Lightway

(SLUMBER PARTY)
- Age: 35 ans
- Relationships:
- Rp availability:

MessageSujet: Re: the cage is full | hunter. Lun 12 Déc - 17:49


(the cage is full)
rachel / hunter

Les yeux rivés vers le livre de conte, Hunter terminait de raconter l’histoire du soir, pendant que son fils, Max, se perdait peu à peu dans les bras de Morphée. Peu à peu le son de sa voix tombait en murmure, jusqu’à ce que le silence total se fasse. Souriant, il referma délicatement le livre avant de rester immobile quelques instants, à contempler son fils. Puis éteignant la lampe de chevet, il se leva et déposa un baiser sur son front tout lui chuchotant quelques mots. « Bonne nuit champion ». Sans faire de bruit, il quitta la pièce en n’oubliant pas d’enclencher la veilleuse et d’allumer le baby phone. Non qu’il en avait besoin, mais Hunter agissait ainsi par instinct de protection. Il fallait qu’il puisse être à l’affut du moindre problème.
Seul, en tout cas seul éveillé, il redescendit dans le salon et s’installa sur le canapé devant un match de foot avec une bière et le baby phone récepteur posé sur la table basse. C’était le premier moment de tranquillité qu’il avait depuis qu’il était rentré chez lui. Rachel était sortie, pour une soirée entre copines alors, père et fils en avaient profités au maximum. Activités ludique, musique, peinture, jeu sans queue ni tête, tout y était passé, pour le plus grand bonheur de Max ! Ainsi que pour celui d’Hunter. Une soirée bien loin ce qu’il avait pour habitude mais qui à présent le comblait davantage. Quand il avait appris qu’il allait être père, il avait immédiatement associé ça à un emprisonnement alors qu’au bout du compte, c’était la meilleure chose qui pouvait lui arriver.

Vers 1h30 du matin il reçut un coup de téléphone du poste de police. Rachel venait de se faire arrêter pour « bagarre dans un bar ». Il fit aussi vite qu’il put pour aller la retrouver et la sortir de là mais avant tout, il devait s’occuper de Max. A son âge, le sommeil était profond et intense. Rien ne pouvait le réveiller et de toute façon il ne le voulait pas. Composant le numéro de sa belle-sœur, Mara, il fut soulagé de l’entendre décrocher. Lui expliquant rapidement la situation, la jeune femme  arriva une vingtaine de minutes plus tard. Heureusement elle n’habitait pas très loin et était toujours présente pour eux. Lui confiant le baby phone, il l’a laissa s’installer dans la chambre d’amis et pu partir en toute confiance.
« Rachel Grunwald ». Une fois sur place, le policier en charge, lui expliqua la situation et lui présenta les documents à signer pour la faire sortir de cellule. Il du également verser une caution, mais l’argent n’était pas un problème, le couple regorgeait de ressources autant officielles qu’officieuses.  Une quinzaine de minutes plus tard sa fiancée pu enfin le rejoindre. Dès qu’il posa le regard sur elle, il ne put s’empêcher de sourire et même de rire légèrement. La situation était très drôle en y pensant, et encore plus en essayer d’imaginer la scène. Elle avait le don de toujours le surprendre. Pour le meilleur comme pour le pire. Et alors qu’elle avançait vers lui, il sut qu’il avait le bon choix, le meilleur choix en lui demandant de l’épouser. A présent il lui tardait qu’elle devienne officiellement sa femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel Grunwald
versace on the floor
avatar

- Messages : 735
- Pseudo : passenger
- Id card : sophia bush, @you.first
- Civil status : Fiancée
- Job|Studies + $ : Rédactrice en chef du magazine Lightway.
- To do list : Faire l'amour, boucler le prochain numéro, acheter des nouvelles chaussures, embrasser mon fils, boire un verre, trouver une date pour mon mariage et l'annoncer.

(SLUMBER PARTY)
- Age: 31 ans
- Relationships:
- Rp availability: Open

MessageSujet: Re: the cage is full | hunter. Mar 13 Déc - 0:49

Pour Rachel dans cette cellule, le temps semblait s’être figé. A vrai dire elle n’avait plus aucune notion du temps, il n’y avait pas de pendule ni de fenêtre. Tout ce qu’elle savait c’est qu’il était tard, et qu’à ce moment précis elle regrettait amèrement d’être sortie ce soir, elle aurait mieux fait de rester bosser ou encore mieux profiter de sa petite famille à la maison. Elle regrettait d’être dans cette cage, en aucun cas elle ne regrettait son geste. Il faut savoir que Rachel est la définition même de la jalousie et de la possessivité d’une femme. Elle a totalement confiance en Hunter, c’est aux femmes qu’elle ne fait pas confiance, et à juste titre, elle en est une. Et elle est bien placée pour savoir que Hunter n’est pas le genre d’homme qu’on veut laisser filer. Au contraire et jusqu’à maintenant Rachel se débrouille très bien. Assise sur le banc entre deux gros bonhommes, et une prostituée tatouée et gothique elle essayait de passer outre. Par chance personne ne l’avait vue, enfin des photos d’elle demain se battant dans un bar risquent de faire parler. Elle entend déjà les remontrances d’Howard qui raisonnent dans sa tête. Puis c’est toujours Hunter qu’elle préfère appeler en cas de soucis et ce depuis qu’elle le connait. Il l’a souvent défendue, même quand elle ne le méritait pas. Elle sait que même fatigué, en colère, même contre elle, il la protègera contre n’importe qui.

Après un long moment d’attente, enfin un officier vint la sortir de là. Il resta à côté d’elle, l’accompagnant jusqu’à l’accueil où Hunter l’attendait, rieur. C’est avec une petite grimace adorable qu’elle lui répondit. Peut être qu’un peu plus tard elle en rira pour l’instant elle était juste épuisée de cette soirée. Les mojitos étaient encore à jouer avec sa tête. L’effet de l’alcool était bien estompé, mais la gueule de bois commençait à arriver. Elle avait envie de râler au départ, à  côté de Hunter, pas sur lui, mais de râler. Sans doute parce qu’elle était épuisée, la seule chose dont elle avait vraiment besoin c’était de lui tout simplement. Au bout de quelques instants, elle vint simplement contre lui, passant ses bras autour de lui, comme pour se réconforter, se sentir en sécurité. On peut rentrer à la maison ? j'en ai marre d'être ici, lui dit-elle en le regardant dans les yeux d’un air tendre. Elle avait hâte de rentrer, de lui raconter aussi ses histoires, mais d’abord de sortir de cet endroit. Elle culpabilisait presque de devoir faire venir Hunter ici, elle sait qu’il a un passif avec la justice et les forces de l’ordre. A peine hors de l’établissement, elle s’exprima : Je suis désolée de te faire vivre ça, mais t’es le seul que j’avais envie d’appeler … il le sait, elle l’appelle pour presque tout. Changer un pneu, ouvrir un pot trop dur, lui faire un gros calin, elle l’aime à la folie quoi son futur mari. Et c’est pourquoi elle a défoncé cette fille dans le bar.

_________________
In this world, You kill or you die. Or you die and you kill.

ABSENTE DU 13 AU 16 DECEMBRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: the cage is full | hunter.

Revenir en haut Aller en bas

the cage is full | hunter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Roya Navy warships honour HMS Hunter
» Photos de Yomi Kim Hunter !!!!!!...
» cage à écureuil
» La cage dorée
» [résolu]fiesta full tuning parue GTI MAG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CITY OF BLINDING LIGHTS :: / MANHATTAN :: West :: Midtown-