AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

(can't stop the fire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Roy Bartley
if this love is pain, well let's hurt tonight.
avatar

- Messages : 495
- Pseudo : rivendell, lucie.
- Id card : michiel huisman | av@songbird, sign@tumblr, lyrics@onerepublic.
- Civil status : in a toxic relationship w/ollie.
- Job|Studies + $ : future co-director of lightway, but he doesn't want it.
- Address : loft #13b, soho, manhattan.
- To do list : sign these papers, organize an evening with his friends, be forgiven by Daisy, buy beer, talk to his father.

(SLUMBER PARTY)
- Age: thirty-one yo.
- Relationships:
- Rp availability: available [•○]

MessageSujet: (can't stop the fire) Mar 29 Nov - 18:05



"roy bartley"
feat michiel huisman

Âge, lieu de naissance : Il est né à New-York Roy, ville qu'il connaît depuis toujours. Et ce, depuis trente-trois années. Origines, nationalité : C'est un américain de pur souche, enfant de l'oncle Sam, bien que son accent peut trahir parfois ses origines françaises du côté de sa chère et tendre mère. Emploi, études : ($$$$$$), il travaille dans l'entreprise familiale Roy. Entreprise qui ne cesse de croître. Son père va lui remettre le flambeau. Mais Roy, il ne veut pas. Ce qu'il aime, c'est écrire. Mais il n'a jamais osé publier quoi que ce soit. Statut civil : Il est en couple, avec cette belle blonde qui travaille également dans l'entreprise. Il est amoureux. Et comme on dit, l'amour rend aveugle. Car elle, tout ce qu'elle veut, c'est gravir les échelons et elle sait qu'il peut l'aider. Alors elle en profite. Et lui, préfère écouter son coeur que les autres qui le mettent en garde. Orientation sexuelle : Les courbes féminines l'ont toujours attirées. Statut familiale : Il est proche de ses parents. Quoi que ça dépend des moments. Il a également deux soeurs, et un demi-frère dont il ne connaissait pas l'existence avant qu'il ne débarque du jour au lendemain. C'est d'ailleurs un frère poule, qui aime prendre soin de sa petite soeur et il n'aime pas la voir dériver. Péchés mignons : Le thé, il en raffole. Il ne boit que ça, à vrai dire. Traits de caractère : Extravagant, mystérieux, à l'écoute, souriant, ambitieux, tête brûlée, dynamique, maniaque, travailleur, opportuniste, passionné, romantique, généreux, déterminé, minutieux, amusant, téméraire, rationnel, drôle, débrouillard, calculateur, protecteur, patient, méfiant,  rancunier, impulsif, intelligent. Groupe : Burberry.

✰ I feel like walking the world.
Bartley, un patronyme bien connu à New-York. Il faut dire que la famille de Roy est une des familles fondatrices de la start-up Lightway. Une sacrée reconnaissance qu'il porte sur ses épaules depuis sa naissance. ○ C'est un sportif dans l'âme. A l'époque du lycée, il faisait partie de l'équipe de football en étant le capitaine. C'est n'est pas pour autant qu'il était un tombeur. Loin de là. Car Roy, il avait du respect envers les filles et envers les autres personnes de sont années. Jamais il n'a descendu quelqu'un. ○ Roy, il n'a jamais voulu travailler pour Lightway, cependant il n'a jamais eu le choix. Il est tombé dedans quand il était petit comme on dit. Ce que lui veut faire, cependant, c'est écrire. Ecrire lui permet de se libérer. Il a déjà écrit deux romans, mais jamais il ne les a publié, de peur d'attirer les foudres de ses parents. ○ C'est un beau gosse et il le sait. Mais c'est avant tout un homme romantique. Il a eu beaucoup de relations étant plus jeune, il ne le cache rien. Jamais rien de bien exceptionnel pourtant. ○ C'est un piètre cuisiner, alors il commande souvent des plats qu'on vient livrer dans son loft. ○ C'est un mordu de technologie. Steve Jobs est son dieu. Il possède un iPhone dernière génération, un MacBook personnel ainsi qu'un iMac à son bureau. ○ Roy déteste le café. Il préfère largement opter pour un thé ou de l'eau. ○ Roy déteste la chaleur. A New York, il peut soit faire froid comme dans un frigo, soit chaud comme  dans un sauna. Mais dès qu'il fait un peu plus chaud, il préfère ne plus bouger de chez lui. ○ Il a pour habitude de se boire un verre de whisky à chaque fois qu'il rentre chez lui. C'est son petit rituel. ○ C'est un très mauvais perdant. Il peut facilement s'énerver quand il joue à quelque chose. Etant plus jeune, il lui arrivait de se battre avec sa soeur. ○ C'est n'est pas un fan de cinéma. Il n'a jamais vu Titanic, Star Wars ou encore N'oublie Jamais. A vrai dire, il passe très peu de temps devant la télévision. ○ Il fume. Un peu trop au goût de certain. ○ Il n'aime peut-être pas le cinéma, mais pourtant il adore la musique. Il se balade souvent avec ses écouteurs dans les horaires, et ne peut vivre dans une maison sans un bruit de fond. Ce qu'il aime, c'est le rock. Le vrai rock. ○ Il aime prendre soin de lui. Il bichonne d'ailleurs très souvent ses cheveux et sa barbe afin que tout soit nickel quand il doit se rendre quelque part. Roy se balade très souvent en chemise, il n'est pas fan des t-shirts.

Pseudo, prénom : Rivendell, Lucie. Âge, pays : Vingt-trois ans. type de personnage : Prédéfini, inventé. Avis, commentaires :     . Autres :   . Crédits : @tumblr.


Dernière édition par Roy Bartley le Lun 5 Déc - 16:12, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cityofblindinglights.forumactif.com/t33-can-t-stop-the-fire
Roy Bartley
if this love is pain, well let's hurt tonight.
avatar

- Messages : 495
- Pseudo : rivendell, lucie.
- Id card : michiel huisman | av@songbird, sign@tumblr, lyrics@onerepublic.
- Civil status : in a toxic relationship w/ollie.
- Job|Studies + $ : future co-director of lightway, but he doesn't want it.
- Address : loft #13b, soho, manhattan.
- To do list : sign these papers, organize an evening with his friends, be forgiven by Daisy, buy beer, talk to his father.

(SLUMBER PARTY)
- Age: thirty-one yo.
- Relationships:
- Rp availability: available [•○]

MessageSujet: Re: (can't stop the fire) Mar 29 Nov - 18:05


without that love
is just heartbreak

Ses doigts frôlent les papiers devant lui. Il soupire. Il ne manque plus que sa signature. Mais il ne sait pas. Il hésité. Au fond, il ne veut pas déposer sa signature. Car il ne veut pas de cette boîte. Le bruit de sa porte d’entrée qui se ferme le fait sortir de ses pensées. Il se sent perdu. Ollie, c’est toi ? Aucune réponse. Il a peut-être rêvé. Il pousse d’un revers de main les papiers. Ce sera pour plus tard. Roy sent une présence derrière lui. Bon sang, tu m’as fait peur Daisy. Dit-il en se retournant. Il dépose une main sur son coeur. Il n’aime pas sursauter et qu’on le surprenne. Il reprend son souffle et pose un regard sur sa meilleure amie. Je vois que ma présence te fais plaisir. Dit-elle en lui faisait la bise. Elle s’installa à ses côtés dans le canapé. Désolée que ça ne soit pas Ollie. Il hausse les épaules. Roy sait qu’elle n’apprécie guère sa petite amie. Il ne répond rien. Même si la présence de la blonde lui fait plaisir. Il se sent bien à ses côtés. Et ce depuis toujours. Ils se connaissent depuis qu’ils portent des couches-culottes. Et elle a toujours eu cette présence rassurante. Cette présence qui lui faisait oublier l’espace d’un court instant ses problèmes. Qu’est-ce qui ne va pas ? D’un geste de tête, il lui montre les papiers se trouvant sur la table basse. Elle est au courant. Elle a été la première a qui il a annoncé les envies de son père. Roy n’a toujours pas dit un mot. Tu n’es pas obligé de le faire, Roy. Il se tourne vers elle, le regard blasé et perdu. Ses cernes le trahissent. Il ne dort presque plus, se retournant sans cesse dans son lit presque tous les soirs. Malheureusement, si. Mon père compte sur moi. Ollie aussi. Il voit sa meilleure amie lever les yeux au ciel. Tu m’étonnes. Elle n’attend que ça. Comment peux-tu être aveugle à ce point Roy ? Elle se sert de toi pour obtenir elle aussi des droits sur la boîte. Tu n’es qu’un pion dans son ascension vers la direction. Roy la fusille du regard. Il ne peut pas croire une telle chose. Il se lève, énervé. Roy n’a pas besoin d’une énième dispute avec elle. Va te faire foutre Daisy. T’es jalouse, c’est tout. Car contrairement à toi, Ollie à de l’ambition et travaille dur. Tu ne l’as connais pas. Va-t-en s’il te plait. Je n’ai pas besoin de toi ici. Son ton devient sévère. Il n’avait franchement pas besoin de ça. Sa meilleure amie la regarde, choquée. Il n’a pas pesé ses mots. Il n’a même pas réfléchi au fait qu’il pourrait la blesser. Alors sans un mot elle se lève, se dirige vers la porte. Elle la claque en partant. Le laissant seul dans son désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cityofblindinglights.forumactif.com/t33-can-t-stop-the-fire

(can't stop the fire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Manif STOP THT. Samedi 04 décembre.
» Emission "Stop aux découverts"
» stop aux ongles qui cassent...
» autocollant "stop pub"
» (M) DANIEL SHARMAN ≈ a song of ice and fire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CITY OF BLINDING LIGHTS :: / DREAM A LITTLE DREAM :: Waiting for the stars :: validées-